Quel travail pour les plus de 60 ans ?

Trouver un emploi est déjà un défi en soi.

Mais cette situation est encore plus subtile pour les personnes âgées, dont le recrutement représente un coût supplémentaire pour les entreprises.

Lire également : Pourquoi il ne faut pas appeler en conduisant ?

Si vous êtes dans ce cas, quelques astuces ne vous aideront pas à sortir d’une période de chômage.

1 — Montrez votre expérience

En plus de ces coûts que vous représentez pour la société, l’argument récurrent contre les aînés, voire les demandeurs d’emploi de 40 ans, est qu’ils sont surqualifiés.

A voir aussi : Quelle complémentaire santé pour un Auto-entrepreneur ?

C’est évidemment à la fin de votre carrière que votre expérience est la plus importante.

Par conséquent, vous aurez tout intérêt à tirer parti de ces connaissances au cours de vos démarches.

De plus, avant de répondre à ces offres, faites le point sur votre carrière : formation, expérience professionnelle de toutes sortes, etc.

Au moment de l’abonnement, mettez en évidence dans votre CV ce que votre employeur est à la recherche.

2 — J’accepte de transférer

Il est utile de suivre les tendances de votre secteur d’activité.

La Suisse, par exemple, est à l’image du monde : elle se tourne principalement vers le numérique. Par conséquent, les offres de travail qui l’accompagnent sont légion.

Sachant cela, essayez de rapprocher vos connaissances de ces nouvelles.

Vous êtes électricien ? Vous serez utile pour maintenir les réseaux.

Avez-vous un profil de littéraire ? Le contenu d’écriture est recherché sur le Web.

De plus, il y a tellement de raisons d’envisager un recyclage professionnel !

3 — Tirez parti des aides à l’entraînement RPO

Les bureaux régionaux du travail (RPO) peuvent vous aider.

Ils ont des conseillers qui vous fournissent un soutien personnalisé, et ils disposent d’une base de données de nombreux postes à pourvoir.

Plus important encore, ils peuvent vous aider dans la formation : sera très utile pour vous en cas de recyclage.

Alors, approchez-vous de l’ORP dans votre canton. Voici, par exemple, un catalogue de formations éligibles dans le canton de Genève.

4 — Utiliser des sites qui soutiennent l’emploi des aînés

En Suisse, divers portails sont spécialisés dans l’emploi de personnes âgées. C’est le cas sur https://www.work50.ch/, par exemple.

Ces sites doivent être privilégiés car les recruteurs qui s’y rendent auront une acceptation plus naturelle d’embaucher des quinquagénaire.

Cela signifie que vous devrez jouer aux coudes pour mettre en valeur votre profil, car ici vous ne serez plus le seul à avoir beaucoup d’expérience.

5 — Lancez sur votre compte

Si vous avez trop de difficulté à trouver du travail, créez-le vous-même.

Les personnes âgées ont un défaut culturel : elles veulent trouver une position interne alors que les sociétés ont avaient tendance à favoriser les fournisseurs externes.

Cela leur permet de mieux gérer leur budget et de fonder une relation de travail sur une période d’engagement beaucoup plus courte. C’est un avantage net car l’entreprise gagne en flexibilité.

Dans ces conditions, il est plus approprié que les employeurs et les aînés se tournent vers leur propre entreprise.

Ils peuvent également opter pour le transport salarial, c’est-à-dire une relation de travail organisée par une entreprise spécialisée comme MITC. Cette solution vous permet de relier les avantages d’un employé à la flexibilité d’un indépendant doté d’une poupe éolienne.

Pour plus de détails sur le portage de paie, consultez notre article précédent.

Avec un minimum de réseau, vous bénéficiez d’une autonomie. En fin de compte, une fois que vous obtenez un portefeuille de clients, vous pouvez même obtenir une bonne stabilité.

6 — Utiliser les réseaux sociaux professionnels

Pour commencer, les réseaux sociaux sont c’est donc la solution à privilégier.

Peut-être avez-vous déjà croisé des noms comme Xing ou LinkedIn ? Si vous ne les connaissez pas, il s’agit de réseaux professionnels, un endroit où vous pouvez publier votre parcours afin que les employeurs potentiels puissent le voir.

Si vous les connaissez déjà, envisagez de les mettre à jour régulièrement.

Ceci est important car les algorithmes des médias sociaux peuvent en tenir compte lors du choix d’un surlignement de profil.

D’autre part, c’est l’endroit idéal pour l’expédition salariale, car les recruteurs apprécient ce type de réseaux pour trouver de nouveaux fournisseurs.

7 — Réseau, toujours en réseau !

Les solutions déjà mentionnées ne sont que la partie numérique de la création d’un réseau.

N’hésitez pas à passer aux forums de travail, à contacter à nouveau vos anciennes entreprises et à leur dire que vous pouvez y retourner sur une base ad hoc, etc.

Comprenez qu’au moins une partie de votre le travail va… trouver un emploi !

Et la Suisse a clairement des portails généraux de l’emploi. Donnons un nom à JobUp et Jobs.ch, par exemple.

Des portails professionnels spécialisés aux portails de paie en passant par l’affinage correct de votre profil, il existe des solutions qui permettent aux aînés de reprendre le travail.

Alors, ne vous faites pas tirer dessus.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le portage de paie, n’hésitez pas à nous contacter, nous trouverons ensemble la solution la plus adaptée à vos besoins.

Show Buttons
Hide Buttons