Investissement en SCPI : 3 pièges à éviter

L’investissement dans les SCPI est de plus en plus populaire pour les investisseurs cherchant à diversifier leur portefeuille. Cependant, comme pour tout investissement, il existe des pièges. Découvrez ici 3 pièges à éviter dans ce type de placement.

Ne pas diversifier les actifs de la SCPI, une erreur à ne pas faire

La diversification des actifs est essentielle pour réduire les risques liés à l’investissement immobilier. En effet, si un secteur ou une région connaît des difficultés, les autres actifs peuvent compenser les pertes. Ne pas diversifier les avoirs de la SCPI revient à mettre tous ses œufs dans le même panier. La SCPI devient alors vulnérable aux fluctuations du marché local ou aux évolutions sectorielles si elle concentre ses placements dans un seul type d’actif. Par exemple, si elle détient principalement des bureaux dans une ville où le marché est en déclin, les revenus distribués aux investisseurs pourraient diminuer.

A découvrir également : Pourquoi investir à Perpignan est une bonne idée

De plus, et comme on peut le voir sur www.centraledesscpi.com, la diversification des actifs permet de bénéficier de la performance de différents secteurs immobiliers. Investir dans une SCPI qui détient à la fois des bureaux, des commerces et des logements, permet de tirer profit des opportunités de rendement offertes par chaque secteur.

Investissement SCPI

A voir aussi : Tout savoir sur les SCPI immobilier d'entreprise

L’importance d’évaluer l’impact des frais de gestion et de souscription

Les frais de gestion sont des montants prélevés par la société pour couvrir les frais liés à la tenue quotidienne du portefeuille immobilier. Ces frais comprennent notamment les honoraires du gestionnaire, les coûts de gestion locative, etc. Ils sont généralement exprimés en pourcentage de la valeur du patrimoine immobilier et sont déduits des loyers perçus avant leur distribution aux investisseurs.

Les frais de souscription, quant à eux, sont prélevés au moment de l’acquisition de parts. Ils couvrent les coûts liés à la commercialisation de la SCPI. Pour évaluer l’impact des frais de gestion et de souscription, vous devez comparer les différentes SCPI disponibles. Il est essentiel de choisir des sociétés dont les coûts sont raisonnables et justifiés par la qualité de la gestion et des services offerts.

La liquidité de la SCPI : comprenez les enjeux avant d’investir

La liquidité renvoie à la facilité avec laquelle un investisseur peut acheter ou vendre des parts de SCPI sur le marché secondaire. Contrairement aux actions cotées en bourse, les parts de SCPI peuvent être moins liquides, ce qui veut dire qu’il peut être plus difficile de les vendre ou de les acheter rapidement.

Avant d’investir dans une SCPI, il est primordial de comprendre ces enjeux et de prendre en compte son horizon d’investissement. Si vous souhaitez des liquidités à court terme, investir dans une SCPI ne sera en effet pas la meilleure option. Vous pourriez avoir du mal à vendre vos parts rapidement en cas de besoin.

De plus, la liquidité des parts de SCPI peut varier en fonction de différents facteurs, tels que la demande sur le marché secondaire, la taille de la SCPI, la qualité des actifs détenus, etc. Les SCPI les plus importantes et les plus populaires ont souvent une meilleure liquidité, car il y a plus d’acheteurs potentiels sur le marché.