Optimiser son patrimoine : les clés pour une gestion efficace

Investir pour accumuler du patrimoine est une bonne chose, mais être un investisseur compulsif est une erreur. Pourtant, nombreux sont ceux qui achètent des actifs dès qu’ils sont une liquidité disponible. Pour bien gérer son patrimoine, il ne suffit pas d’accumuler. La clé d’une bonne gestion de patrimoine nécessite toujours une étape de réflexion avant les actions. Pour être plus précis, en gestion patrimoniale, il faut comprendre sa situation actuelle avant de décider quoi que ce soit. Alors, quels conseils pour gérer efficacement son patrimoine ? Découvrez ci-dessous tout ce que vous devez savoir sur le sujet !

Réaliser une étude patrimoniale

Comme nous l’avons vu en introduction juste en dessus, la gestion patrimoniale ne se concentre pas exclusivement sur les actions. Avant de passer à l’action, il faut inévitablement une étape de réflexion. Une bonne gestion de patrimoine commence donc forcément par une étude patrimoniale. Mais en quoi consiste exactement cette étape de réflexion ?

A lire en complément : Les avantages d'un investissement locatif en période d'interim

Une étude patrimoniale consiste à statuer sur votre situation actuelle, y compris votre situation personnelle. Ainsi, vous devez déterminer votre âge, votre nationalité, votre situation familiale (conjoint et descendances) et votre situation professionnelle. C’est important puisque vos décisions doivent être en adéquation avec votre situation personnelle.

Vous devez aussi définir votre patrimoine actuel, c’est-à-dire tout ce que vous possédez au moment de l’étude. Quels sont vos actifs immobiliers, vos actifs financiers, vos actifs tout court, votre passif et votre patrimoine différé ? Il vous faut également définir vos revenus et vos charges.

A voir aussi : Comment fonctionne l'achat en démembrement de propriété ?

Enfin, il est très important de statuer sur votre profil d’investisseur. Avez-vous un certain niveau de connaissance ou d’expérience en investissement ? Quel est votre tempérament en tant qu’investisseur ? Quelles sont vos convictions ou vos préférences ? C’est en fonction de la réponse à ces questions que vous pouvez décider de vous lancer seul dans la suite de la gestion patrimoniale ou de vous faire accompagner.

Optimiser les flux sortants

Après une étude patrimoniale détaillée, vous aurez une idée assez précise sur votre véritable situation. Il est donc temps de passer à l’action désormais. Mais passer à l’action ne signifie pas investir immédiatement sur la première occasion venue. Il faudrait déjà commencer par améliorer les flux entrants sur votre patrimoine actuel, c’est-à-dire les revenus qu’ils génèrent. Pour cela, la solution est d’optimiser les flux sortants.

Pour que vous ayez une idée de ce qu’on entend par flux sortant, nous allons prendre l’exemple d’un patrimoine immobilier. Si vous avez un patrimoine immobilier, les flux sortants sur ces actifs correspondent aux charges liées à la possession. Dans ce cas précis, les charges sont généralement constituées de mensualités de crédit immobilier, de coûts des travaux d’entretien, de charges de copropriété, de la gestion locative et des différentes assurances.

Vous l’aurez compris, ces flux sortants affectent directement les flux entrants. Pour améliorer les flux entrants (les revenus), il faut donc optimiser ces charges. En fonction de votre situation et de l’étude patrimoniale que vous avez réalisée, vous saurez déterminer les charges qui peuvent être réduites, voire supprimées.

Optimiser l’imposition

Toujours concernant les charges, il y a aussi les impositions qui font partie de ces flux sortants, mais que nous avons décidé de traiter indépendamment. Toujours dans le cas du patrimoine immobilier, les impositions correspondent aux taxes foncières, aux impôts locaux et aux impôts fonciers. D’autres charges fiscales peuvent s’ajouter, mais ce sont les principales.

En France, toutes ces impositions sont obligatoires. Par contre, sous certaines conditions, on peut parfois obtenir des rabattements d’impôts ou d’autres avantages fiscaux. N’hésitez pas à explorer ces pistes pour voir comment vous pouvez optimiser davantage les flux entrants. Vous pouvez aussi faire appel à un conseiller patrimonial pour vous aider dans cette démarche d’optimisation.

Étudier les pistes d’investissement possible

Ce n’est qu’après toutes ces étapes que vous pouvez penser à un nouvel investissement. Mais même dans si toutes les étapes précédentes ont été réalisées avec succès, il ne faut pas être impulsif sur l’investissement. Il faut absolument éviter de se jeter sur la première opportunité venue. Ce n’est pas ce que font les investisseurs à succès.

Même si vous avez une préférence pour l’investissement immobilier par exemple, sachez qu’il existe d’innombrables pistes d’investissement. La clé du succès passe forcément par une bonne décision. Il est donc conseillé de bien étudier les différentes pistes d’investissement qui vous sont accessibles avant de prendre une décision. Vous aurez peut-être de meilleurs revenus sur d’autres formes d’investissement que ce que vous avez actuellement.