Comment emprunter en Suisse ?

Emprunter en Suisse implique le respect de certaines conditions. Qu’il s’agisse des prêts immobiliers ou personnels, le créancier doit être en règle avec la loi en vigueur. Lisez ces quelques explications pour être mieux informé.

Remplir les formalités de base

Lorsqu’on parle de conditions de base, il s’agit entre autres du permis de séjour B, de la carte de légitimation, du permis C, de la nationalité suisse, etc. Vous pouvez aussi être un travailleur frontalier français ; car les personnes au chômage ne peuvent pas emprunter en Suisse. Concernant la situation professionnelle du créancier, les conditions diffèrent en fonction de votre situation professionnelle (temporaire, directeur, cadre, employé..). Pour ce qui est des clauses de solvabilité, le demandeur doit remplir les conditions du budget. Cette somme se calcule selon les engagements en cours, les revenus du bénéficiaire à savoir les cartes de crédit, les emprunts privés et aussi les charges de ce dernier (déplacement, enfants, impôts, loyers, repas, véhicules). Alors en cas de besoin, cliquez ici pour en savoir plus.

A lire également : Plateforme d'apprentissage CFD : quelles sont les tendances actuelles

Être crédible auprès des banques

La fiabilité vis-à-vis des banques est un élément essentiel car ces dernières avant chaque emprunt effectuent toujours un diagnostic. Elles contrôlent tous vos historiques de remboursement de prêts. Si dans le passé, vous avez eu des actes de défaut de paiement cela pourrait vous desservir pour votre demande de prêt. De même, les demandes de réduction de la mensualité, les retards de paiements, les inscriptions pénalisantes peuvent causer un refus de demande d’emprunt. Vérifiez ces éléments avant d’effectuer votre demande de crédit.

Comparer les offres de prêt

Comparer les offres de prêt est essentiel pour obtenir un emprunt avantageux. Il ne faut pas se précipiter sur la première offre venue, mais au contraire, prendre le temps d’analyser plusieurs propositions.

A lire aussi : Investissez dans une niche spécifique

Le taux d’intérêt est un élément clé dans toute comparaison entre différents prêts. Les banques proposent des taux variables ou fixes, avec parfois des variations importantes selon les établissements financiers et l’avancement macro-économique du pays. N’hésitez pas à négocier avec votre conseiller financier pour obtenir une proposition adaptée à vos besoins.

Il faut prendre en compte les frais annexes tels que les frais de dossier et les assurances liées au crédit. Ces coûts peuvent varier considérablement d’une banque à l’autre, il faut bien les étudier avant de signer quoi que ce soit.

D’autres critères importants sont la durée du remboursement et la flexibilité des modalités de paiement (mensualités fixes ou variables). Certains types d’emprunts incluent aussi des options supplémentaires comme des reports temporaires ou encore la possibilité d’anticiper le remboursement sans pénalité financière.

Évaluer sa capacité de remboursement

Évaluer sa capacité de remboursement est une étape cruciale avant d’emprunter en Suisse. Il faut bien se connaître financièrement et établir un budget prévisionnel qui prend en compte toutes les dépenses courantes (loyer, charges fixes, nourriture…) ainsi que les charges liées au crédit.

Vous devez prévoir les frais médicaux coûteux. Cela permettra de vérifier si l’on peut encore gérer ses finances sans difficulté, tout en payant le remboursement mensuel du prêt.

Plusieurs critères doivent être pris en compte pour calculer cette capacité de remboursement : le montant des revenus réguliers, le taux d’endettement actuel (qui ne doit pas dépasser 30% selon la recommandation du Secrétariat à l’économie), mais aussi les dettes existantes et autres charges financières.

Le conseiller financier sera là pour vous aider dans cette démarche et pour adapter votre emprunt à vos besoins réels. Vous devez lui fournir tous les documents nécessaires afin qu’il puisse établir un dossier complet et précis quant à votre situation personnelle.

En cas de défaillance dans le paiement des mensualités, vous devez savoir que cela aura des conséquences sur votre historique bancaire personnel. Effectivement, ces retards seront mentionnés auprès du bureau suisse du crédit (ZEK). Le non-paiement des mensualités peut aussi entraîner une augmentation des intérêts, ainsi que la déchéance du terme du prêt par la banque.