Placements financiers : quelles solutions simple et efficace ?

Comme tout le monde, vous voulez faire fructifier votre argent ou votre épargne, mais ne savez pas par où commencer. Vous n’êtes pas un cas isolé, tout le monde est passé par là. Plusieurs solutions s’offrent à vous, mais le plus important est toujours de comprendre le fonctionnement de ces solutions.

Faire fructifier son épargne nécessite une prise de risque

Lire également : Quelles sont les deux formes de crowdfunding particulièrement adaptées au financement des Start-ups ?

Il est conseillé à tout le monde d’effectuer des placements au lieu de laisser dormir leur argent dans un compte épargne. Mais vu tous les produits financiers sur lesquels on peut investir, il y a de quoi y perdre son latin. Ainsi, avant même de vous pencher sur les solutions de placement disponibles actuellement, il est plus judicieux de partir de la base. Il est question de connaître les différents supports de placements et de comprendre leur mécanisme.

L’univers des investissements et des placements financiers est vaste et paraît être l’apanage des professionnels. Tout du moins, toute personne voulant faire des placements doit être capable de cerner le fonctionnement des produits qui l’intéressent. Ce qui compte avant tout, c’est de comprendre comment votre argent ou votre épargne est utilisé, comment il fructifie ou diminue sur place. Dans tous les cas, il faut savoir que les placements les plus dynamiques sont les plus risqués.

A découvrir également : Est-ce que c'est dur de devenir expert comptable ?

Faire vos placements vous-même ou passer par le placement collectif

Les placements les moins risqués, mais également ceux qui produisent le moins, sont les épargnes réglementées. Vous les connaissez sous les noms de livret A, LDDS, PEL etc. Pour espérer faire fructifier plus votre argent, il faut oser faire des placements plus risqués. Vous pouvez placer votre argent, comme dans le cas de l’investissement immobilier ou en bourse, mais en toute connaissance de cause. De toute évidence, il est toujours plus judicieux de passer par un conseiller en gestion de patrimoine.

Les investissements immobiliers

Investir dans l’immobilier locatif, cela vous a déjà traversé l’esprit ? C’est un investissement qui nécessite le déblocage d’un fonds conséquent, la souscription d’un crédit immobilier, etc. Pour de l’immobilier locatif dans le neuf, vous pouvez faire appel au dispositif Pinel pour bénéficier d’un avantage fiscal important. Investir dans l’immobilier est vu comme un placement plus ou moins sûr, mais non sans risque. Néanmoins, vous pouvez effectuer cette aventure seul.

Les SCPI : une solution pour investir indirectement dans l’immobilier

L’investissement locatif est certes un investissement fortement encouragé. Mais il est également possible de faire votre placement via une SCPI, une société civile de placement immobilière. En somme, il s’agit d’une société qui achète et qui gère, pour votre compte et celui de nombreux autres investisseurs, des biens immobiliers. Ce que vous faites, c’est d’acheter des parts de la SCPI. D’une manière générale, le rendement de ce type de placement est supérieur à 4%.

Les OPCVM : pour investir collectivement sur des marchés financiers à risque

Comme pour une SCPI, avec les OPCVM comme les FCP et les SICAV, vous investissez votre épargne indirectement. Ce sont ces organismes spécialisés qui se chargent de concocter les portefeuilles en choisissant les produits financiers pour vous. Le portefeuille est adapté à votre profil d’investisseur, l’horizon de placement que vous choisissez. On parle souvent de véhicules de placement quand on fait référence à ces organismes.