5 conseils pour avoir une épargne dynamique !

En termes d’épargne, les Français sont les plus actifs dans la mesure où 15 % d’entre eux mettent de l’argent de côté. Ce taux est largement supérieur par rapport à celui des voisins européens (13 % d’épargnants en moyenne), voire même à celui des Américains (5 %). Pour ne pas perdre de l’argent, voire pour en gagner, les Français misent sur divers types de produits financiers (livret A, livret d’épargne retraite (PER), bourse, ETF…).

Face aux diverses solutions existantes et aussi à la complexité des placements, les investisseurs ou les épargnants débutants éprouvent souvent des difficultés à rentabiliser leur épargne. Si vous souhaitez vous y lancer, voici 5 conseils importants pour dynamiser votre épargne.

A lire en complément : Est-ce que le trading est rentable?

En quoi consiste la dynamisation de l’épargne ?

Vous dynamisez votre épargne si vous la gérez d’une manière dynamique. Si vous investissez, par exemple, en bourse, vous réalisez une épargne dynamique si vous misez entre 70 % et 100 % de votre épargne sur le marché boursier. Dans ce cas de figure, vous obtenez la qualification d’« investisseur offensif » dans la mesure où, malgré le risque que vous encourez (de perdre la totalité de votre capital), vous investissez dans le but d’obtenir un maximum de rendement.

Si vous êtes dans le cadre d’une assurance vie, vous réalisez une épargne dynamique si vous choisissez une position plus sécuritaire en minimisant les risques. Il s’agit souvent des personnes âgées à l’approche de la retraite qui choisissent ce type de profil. La particularité de ce type d’épargnant est qu’il minimise les risques en ne plaçant que les intérêts de son capital dans les unités de compte. Ce profil d’investissement lui permet de protéger son patrimoine et en même temps de le faire fructifier.

Lire également : Calculer son salaire net en portage salarial avec une simulation en ligne : comment ça marche

Aucune définition précise de la dynamisation d’épargne n’existe. Elle consiste généralement à établir un meilleur compromis entre les risques auxquels votre investissement est exposé et votre quête d’avoir un maximum de rendements. Le souci est qu’il n’est pas toujours facile pour les épargnants débutants de dynamiser leur placement. Certains investisseurs chevronnés cherchent aussi constamment de bonnes stratégies pour la dynamisation de leurs épargnes.

5 conseils pour dynamiser son épargne

Pour dynamiser votre épargne, voici 5 conseils efficaces.

Se faire accompagner par un expert

Pour avoir une épargne performante, nous vous conseillons de vous fier aux conseils d’experts. Pour cela, lisez un blog d’expert comme Epargnant 3.0. Vous y trouverez des conseils vous aidant à gérer efficacement votre épargne, à dénicher le bon portefeuille, à gérer les risques et à développer votre capital. À travers son site, l’investisseur expert vous donne également la bonne technique, comme la gestion passive, pour rendre votre placement plus performant.

Épargner tous les mois

Quel que soit votre niveau de revenus, vous devriez être en mesure d’épargner tous les mois. Pour que cela soit possible, réduisez vos dépenses, notamment les plus superflues. Si vous avez, par exemple, l’habitude d’aller au restaurant tous les midis, vous pouvez réduire à un seul restaurant par semaine et faire vous-même votre repas. Cela vous permet de mettre de côté 120 € par mois. Que vous gagniez le SMIC ou plusieurs milliers d’euros par mois, ayez l’habitude d’épargner.

Ne pas négliger l’épargne de précaution

Dynamiser son épargne ne signifie pas investir entièrement son capital dans le but de maximiser le rendement, ni le sécuriser dans toute sa totalité dans le but d’éviter la perte. Pour faire face aux éventuels imprévus, il convient de constituer une épargne de précaution.

Vous en avez besoin, par exemple, besoin pour réparer votre voiture qui lâche, pour payer votre facture oubliée ou encore pour payer les éventuels frais d’hospitalisation en urgence… Pour créer une épargne de précaution, vous pouvez miser sur les livrets d’épargne réglementés qui vous permettent de retirer votre argent à tout moment.

Choisir l’horizon de placement

L’horizon de placement se choisit selon votre âge, vos projets à venir ou encore la composition de votre ménage. Vous pouvez définir un placement à court terme (entre 3 mois et 3 ans), à moyen terme (entre 3 ans et 10 ans) et à long terme (à partir de 10 et plus). Les produits financiers que vous choisissez dépendent de l’horizon de placement que vous choisissez.

Pour le court terme, vous pouvez choisir les fonds obligatoires, les livrets d’épargnes ou les livrets boostés. Pour le moyen terme, vous pouvez miser sur les SICAV, les PEL, les OPCVM… Enfin, pour le long terme, vous pouvez miser sur l’immobilier, le CTO, le PEA…

Diversifier son investissement

Selon votre horizon de placement et votre profil de risques, vous pouvez diversifier votre investissement en misant sur les classes d’actifs suivants :

  • La classe des actifs obligatoires ;
  • La classe d’actifs monétaires ;
  • La classe d’actifs actionnaires ;
  • La classe d’actifs immobiliers ;
  • La classe d’actifs spéculatifs.