Devenir mandataire immobilier ou agent immobilier : que choisir ?

Vous venez de décrocher votre diplôme (souvent BAC+2), et vous souhaitez maintenant accéder au monde professionnel pour gagner votre vie ? Alors, vous avez un choix sur deux statuts différents : devenir un mandataire immobilier ou un agent immobilier. Dans le premier cas, vous ne disposez pas d’une carte professionnelle, mais vous êtes affilié à un réseau professionnel et vous travaillez d’une manière indépendante. Dans le second cas, vous disposez d’une carte professionnelle et vous êtes rattaché à une agence. En savoir plus.

Mandataire immobilier et agent immobilier : quelle différence ?

La mission d’un mandataire immobilier et d’un agent immobilier est presque identique : celle de mettre en relation un acheteur et un vendeur en matière d’achat ou de vente d’un bien immobilier. Malgré cela, les deux professionnels ont des statuts différents.

A lire également : Loi Pinel : le dispositif de défiscalisation

Pour l’agent immobilier, sa profession est régie par la loi Hogeut du 2 juillet 1970. Celle-ci fixe également les conditions d’obtention de la carte professionnelle, communément appelée carte T. L’agent immobilier doit en disposer pour exercer dans le métier. Elle s’acquiert après l’obtention d’un Bac+3 commercial, juridique ou économique, ou après la justification d’une expérience professionnelle de 10 ans auprès d’un agent immobilier.

En ce qui concerne le mandataire immobilier, il a le statut d’agent commercial indépendant. Ce qui signifie qu’il est libre de fixer lui-même ses objectifs et de constituer lui-même son propre portefeuille de clients. Le mandataire immobilier travaille d’une manière indépendante. Même s’il n’est pas habilité à signer un compromis de vente ou un acte authentique de vente à cause de l’inexistence d’une carte professionnelle, son statut de travailleur indépendant lui confère un certain nombre d’avantages.

A lire aussi : Bien vendre sa maison : 4 erreurs à ne pas commettre

Il n’est pas soumis à un quelconque lien de subordination. Du fait qu’il établit lui-même son portefeuille de clients, il est possible que sa rémunération dépasse celle d’un agent immobilier. C’est toujours le cas s’il parvient à réaliser plusieurs missions dans l’année.

Si vous souhaitez exercer en tant que mandataire immobilier, vous pouvez rejoindre un réseau de mandataires immobiliers, comme sur ce site. Vous avez également la possibilité de travailler pour le compte d’une agence immobilière ou d’un agent immobilier.

Devenir mandataire immobilier ou agent immobilier ?

Selon votre objectif, vous pouvez choisir de devenir un agent immobilier. Ce statut vous donne la possibilité d’intervenir sur toutes les procédures administratives, commerciales et juridiques dans le cadre d’une transaction immobilière. En tant qu’agent immobilier, vous êtes libre d’organiser votre travail en choisissant de travailler d’une manière indépendante ou pour un réseau d’agences.

Malgré cela, sa situation est plus difficile en tant qu’agent indépendant qu’en tant qu’associé ou salarié d’une agence. De plus, il lui incombe de supporter les charges financières et administratives liées à son statut. S’il est lié à une agence, il est également soumis à l’obligation de résultat.

Ce qui n’est pas le cas pour le mandataire immobilier. En tant qu’agent commercial, il n’est soumis à aucune relation de subordination, ni aux obligations de résultat. Il a, par exemple, la possibilité d’accueillir chez lui ses clients. Il peut également exercer en temps plein ou en temps partiel.

Il a aussi accès au carnet de clients de son mandant lui offrant la possibilité de réaliser rapidement les ventes ou les achats. Outre cela, quand il fait partie d’un réseau de mandataires immobiliers, il peut prétendre à une commission plus élevée, quelle que soit son expérience professionnelle.

Quel réseau des professionnels de l’immobilier choisir ?

Pour devenir mandataire immobilier, vous avez aujourd’hui le choix sur plusieurs réseaux immobiliers. Sachez que chez certains réseaux, vous avez la possibilité de choisir votre domaine de spécialisation et de développer vos compétences spécifiques : cession de fonds de commerce et d’immobilier d’entreprise, vente immobilière dans le neuf et dans l’ancien, investissements en défiscalisation, viager et immobilier de prestige.

En matière de rémunération, un meilleur réseau de conseillers immobiliers vous propose une commission attractive sur les honoraires. Celle-ci est souvent à hauteur de 75 % et peut aller jusqu’à plus de 90 %. Par ailleurs, un bon réseau de mandataires immobilier met à votre disposition un certain nombre d’outils vous permettant de développer votre profession.

Ces outils sont conçus par des experts de l’immobilier et s’adressent aux professionnels de l’immobilier. Il peut s’agir des vidéos e-learning, des ateliers de prospection, des visio-cafés, etc.

Enfin, le réseau peut vous proposer un kit de communication vous permettant de vous lancer dans le métier afin que vous ne puissiez pas payer pour travailler. Celui-ci comprend des panneaux, des cartes de visite ou encore des flyers personnalisés.