Est-ce que l’acupuncture est remboursee par la mutuelle ?

L’acupuncture est de plus en plus plébiscitée. De manière globale, les pratiques de médecine douce ne cessent de se développer. Ainsi, plus de la moitié des Français a déjà consulté un spécialiste en médecine douce au cours des 5 dernières années. Qu’en est-il de l’acupuncture ? La mutuelle permet-elle de s’en faire rembourser les séances ?

Rappels sur les principes de l’acupuncture

Médecine douce se basant sur l’équilibre des énergies, l’acupuncture consiste à stimuler certains points du corps pour rétablir cet équilibre. Il ne s’agit pas de soins de médecine dite « traditionnelle » ; en revanche, une bonne mutuelle pourra en proposer un remboursement, ce sur quoi nous reviendrons plus bas.

A voir aussi : De l'interet de choisir le bon contrat Assurance Habitation

Cette médecine douce passe par l’application d’aiguilles sur les points stratégiques du corps appelés les méridiens énergétiques. Le « Qi », énergie vitale, circule par ces canaux, et l’application d’aiguilles aux bons endroits va permettre l’harmonisation et le rééquilibrage des fonctions du Qi. Les méridiens correspondent en effet aux organes de notre corps.

L’insertion de ces aiguilles est indolore et présente de nombreux bienfaits pour l’organisme. Quels sont-ils ?

A voir aussi : Comment choisir son assurance habitation ?

Les bienfaits des soins d’acupuncture

Sans se substituer à un traitement de fond, l’acupuncture permet de soulager de nombreux maux et réduire l’intensité de différents troubles. Elle présente ainsi des bienfaits sur le plan antalgique pour les personnes souffrant de migraines, de douleurs dentaires ou de douleurs inflammatoires articulaires. L’acupuncture contribue aussi à limiter les douleurs digestives en agissant positivement sur la constipation, les troubles intestinaux et autres problèmes gastriques.

Elle va également trouver son utilité pour les troubles cutanés comme l’eczéma, ainsi que les troubles d’ordre psychologique comme la dépression, l’insomnie ou le sevrage tabagique. Après certains évènements, comme un accouchement, l’arrivée d’allergies ou encore le début d’un régime, l’acupuncture peut là aussi vous accompagner pour mieux vivre au quotidien et vous soulager de symptômes gênants, qu’ils soient douloureux ou simplement très désagréables, voire handicapants (ex : problèmes d’incontinence urinaire).

Cette médecine douce se présente comme un complément à la médecine traditionnelle. Elle ne remplace pas un traitement adapté, ne soigne pas la maladie, mais permet au patient d’être soulagé de certains symptômes.

Acupuncture, mutuelle et assurance maladie : quel remboursement ?

Les acupuncteurs sont obligatoirement des médecins ou des sages-femmes ayant suivi une formation spécifique de deux à trois ans. Le tarif pour une consultation varie généralement entre 35 et 100 euros. Certains cas très précis permettent un remboursement par l’Assurance Maladie (traitement antidouleur, aide au sevrage alcoolique et tabagique, lutte contre les nausées et présence d’un syndrome anxio-dépressif). Ainsi, seules 4 indications sont prises en charge, alors qu’il existe une multitude de raisons de solliciter un acupuncteur.

Heureusement, de nombreuses mutuelles proposent une prise en charge complémentaire de cette médecine douce. Selon l’organisme et la formule choisie, vous disposerez ainsi d’un forfait annuel ou d’un montant forfaitaire par séance. Votre mutuelle vous permettra ainsi de bénéficier, à très moindre coût, de différents bienfaits de l’acupuncture si votre situation ne rentre pas dans les « cases » de l’assurance maladie. Ainsi, si vous envisagez de suivre des soins d’acupuncture, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre mutuelle pour en savoir plus sur la prise en charge dont vous bénéficierez.